Depuis 2012, 10 artisans du bâtiment ont créé à Valence une coopérative d’entreprises.
Lors de la conférence « Nouvelle Economie de l’artisanat », M. Jérôme Furlan, un des 4 co-gérants en a expliqué le fonctionnement. Le principe en est simple : la coopérative est l’interlocuteur du client, elle coordonne les interventions des entreprises membres, et les rémunère pour la partie réalisée.

 Les atouts en sont évidents :

  • Un interlocuteur unique pour le client
  • La coopérative peut s’engager sur des délais
  • Les entreprises renforcent leur capacité à travailler ensemble, et gagnent en efficacité et en complémentarité
  • Pour le client, la crédibilité de chacune des entreprises est renforcée, elle a été choisie par ses pairs ; la notoriété de chacun des membres du groupement rejaillit donc sur les autres.

Télécharger (PDF, 2.14MB)

Les entreprises ne fusionnent pas totalement, mais elles s’engagent dans la démarche de coopération : Chaque entreprise membre garde ainsi son indépendance (juridique, fiscale, etc.) mais donne la priorité au groupement. Elle réalise une partie de son CA avec la coopérative et une partie de son côté.

 Les ingrédients à réunir pour réussir :

Au départ de ce type de démarche, il faut bien sûr des artisans convaincus de l’intérêt de coopérer à plusieurs,… un temps de prise d’information, d’échanges sur les bases du fonctionnement que veut se donner le groupe, est bien sûr nécessaire. Les artisans de Valence ont ainsi avec l’appui de la FFCA (Fédération Française des Coopératives Artisanales) rencontré d’autres coopératives, plus anciennes qui existent dans d’autres départements.

Ce type de coopération entre entreprises est particulièrement abouti, il est complémentaire à d’autres modalités de groupement (Groupement Momentané d’Entreprises, G.I.E), mais il paraît une piste à explorer pour rester attractif auprès de la clientèle et capter de nouvelles parts de marché.  Des coopératives d’entreprises existent dans d’autres secteurs notamment celui des services à la personne. La chambre de Métiers est de l’artisanat est prête à apporter un appui aux artisans qui souhaiterait s’informer sur ce type de dispositif et engager ce type de démarche. Contact : Hélène Gilhodes 05.63.63.09.58

Partagez →