La commune de Grisolles est engagée dans une démarche de protection et de mise en valeur du patrimoine communal qui concerne essentiellement le centre-ville (Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine  – AVAP).

avapgrisolles

L’instruction des permis de construire est soumis à l’avis de l’Architecte des Bâtiments de France. Les entreprises du bâtiment intervenant dans ces secteurs protégés doivent notamment maîtriser des techniques traditionnelles traitant du patrimoine ancien (réfection de façades de caractère, badigeon à la chaux, maçonnerie de pierres naturelles, ravalement de pierre de taille, enduit à pierre vu, enduit traditionnel, taloché lavé, brossé; couverture de tuiles scellées, à l’ancienne  …).

Dans le périmètre d’une AVAP, une fiscalité avantageuse est proposée aux propriétaires bailleurs. Ils peuvent imputer sur leur revenu global les déficits fonciers générés par des opérations de restauration immobilière dont les travaux ont été déclarés d’utilité publique. Réglementation BOFIP.

avap2grisolles

Grisolles compte 96 artisans dont 43 établissements relèvent des métiers du bâtiment.

 

Dans le Terroir de Grisolles et Villebrumier, l’artisanat est un élément structurant de l’économie locale. En plus d’être des acteurs économiques, les artisans participent activement à la vie sociale du territoire (service de proximité aux habitants, maintien des jeunes sur le territoire par l’apprentissage, maintien à domicile et autonomie des personnes âgées, soutien aux associations et clubs sportifs….). Cette étude reprend, à partir de données issues du Répertoire de Métiers (Octobre 2016) consultables sur www.geometiers.fr, les principales caractéristiques de l’artisanat du territoire intercommunal.

Un artisanat qui maille le territoire intercommunal

  • 487 artisans présents dans toutes les communes et tous les hameaux de la communauté de communes
  • Concentration d’entreprises sur Labastide et Grisolles : 40% des entreprises
  • 1 entreprise pour 42 habitants (1/41 T&G). Variation notable de 1/24 à Canals à 1/77 à Campsas
  •  1 300 actifs : 750 salariés / + de 40 apprentis dans les entreprises artisanales du territoire: 1/3 des entreprises avec salariés – 46 % des salariés dans la fabrication.

Une dynamique de création d’entreprises

  • +10 % d’entreprises depuis 1 an correspondants à 93 créations / an contre 47 radiations sur cette période (+4%T&G)
  • Bon taux de pérennité à 3 ans des entreprises immatriculées: 65% (64% T&G)
  •  50 % d’entreprises actives depuis plus de 5 ans  (52% T&G)
  • 147 autoentrepreneurs  (30%) /  28% T&G / Fort taux de création depuis 1 an 63%
  •  Un des territoires les plus jeunes du Département : âge moyen 45 ans (46 en T&G) / 51% d’artisans de moins de 45 ans (48% en T&G)
  • Un dynamisme de création mais aussi des besoins de formations

Focus des nouveaux chefs d’entreprise (< à 3 ans)¹

  • 211 immatriculations d’entreprises soit une moyenne de 70 par an. 23% des créations sur Labastide Saint-Pierre
  • 24% de femmes créatrices
  • 61% de micro-entrepreneurs qui plébiscitent le secteur du bâtiment (46%)
  • En proportion du nombre d’habitants, les communes Canals, Varennes et Bessens présentent une forte densité artisanale² de créateurs
  • Top 5 des métiers ayant enregistrés le plus grand nombre d’immatriculations :  nettoyage de bâtiment (17), maçon (16) et peintre (14 entreprises), plombiers (14 entreprises) et restauration rapide (14 entreprises)

    Mapping des nouveaux chefs d’entreprises (< 3ans)

Des savoir-faire à transmettre, des emplois à pérenniser¹

  • 19% (95) de dirigeants de plus de 55 ans (23% en T&G)
  • 203 salariés sont embauchés dans ces entreprises soit près de 2,1 emplois par entreprise :

- 51 entreprises dans le bâtiment (11 maçons, 6 plombiers, 6 peintres, 5 électricien, 4 carreleurs, 4 menuisiers,…)
-  25 entreprises dans les services (7 garages, 3 salon de coiffure, 3 esthéticiennes…)
-  13 entreprises dans la fabrication
-  6 entreprises dans l’alimentation (3 boulangeries, et 2 restauration rapide)

Des savoir-faire diversifiés

  • 6 artisans en métiers d’art (bâtiment, création textile, bijoutier)
  • 4 maîtres artisans (ébénisterie, boulangerie, coiffure)
  • Des entreprises de fabrication / sous-traitance industrielle et mécanique de précisions situées entre la Garonne et l’A62, le long de la RD820
  • Des activités traditionnelles en danger ? A titre non exhaustif, la présence d’un maréchal ferrant et du dernier fabricant de balais de Sorgo à Grisolles sont potentiellement concernés.
  • Alimentation : fabrication de jus de fruit pétillants ; abatage, transformation et conserverie de volailles ; brasserie; tonnellerie…

Des opportunités d’activités dans tous les secteurs de l’artisanat

  • Un potentiel marché qui s’étoffe :

- Dynamisme démographique des plus importants du Département
- Accessibilité du territoire situé dans le couloir d’urbanisation entre Toulouse et Montauban
- Densification en raison de l’installation de populations travaillant sur Toulouse et attirées par la présence de terrains constructibles plus abordables et plus nombreux qu’aux abords de la métropole régionale
- Phénomène de métropolisation et d’évasion commerciale hors territoire qui devrait offrir de belles perspectives aux activités de proximité pour les habitants qui vivent sur le territoire

  • Potentiel d’installation détecté au regard de l’analyse des densités artisanales²  sur les métiers suivants : cordonnier, pressing, centre de contrôle technique, esthéticiennes, opticien…
  • Des communes sous-équipées ou pas équipées avec un potentiel marché qui le permettrait : boulangeries, restauration rapide, salon de coiffure, réparation informatique …

Des perspectives pour soutenir l’artisanat

 

¹ La chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne propose un accompagnement spécifique en matière de transmission/reprise, de création et développement d’entreprises de moins de 3 ans ainsi qu’une assistance aux élus et techniciens des territoires pour le développement de la création et de la transmission-reprise dans le cadre du dispositif Entreprendre en Midi-Pyrénées (programme régional animé et coordonné par Madeeli avec le soutien de la Région Occitanie Pyrénées Méditerranée et de l’Union Européenne). Pour en savoir-plus, contactez la CMA82.

² La densité artisanale exprime par le rapport entre le nombre d’habitants et le nombre d’entreprises sur un territoire déterminé.

En 2015/2016, la Chambre de Métiers a signé des conventions de partenariats avec les communautés de communes du Tarn-et-Garonne. La valorisation des métiers de l’artisanat est au cœur de ces partenariats locaux. Plusieurs domaines d’interventions sont priorisés :

  • Etude et ingénierie territoriale

- Mutualisation locale de l’interface geometiers.fr et Qualimétiers (début 2017)

- Gestion des emplois et compétences par filière métiers et territoires

- Publication d’études territoriales sur la plateforme artisanumerique.fr

- Accompagnement des collectivités au développement des métiers

- Accompagnement des Fablab Territoriaux “artisan numérique”

  • Accompagnement à la Création / Transmission / Reprise d’entreprises artisanales*

- Animations thématiques (réunion d’information création d’entreprise, transmission reprise,…) à destination des porteurs de projets et entreprises artisanales du territoire.

- Accompagnement des artisans désirant transmettre leurs entreprises par la réalisation d’étude personnalisée et la mobilisation de supports de valorisation des entreprises à céder

- Appui technique aux repreneurs (aide au montage de projets de reprise, formation et accompagnement des nouveaux chefs d’entreprise)

- Programme de formation adapté et délocalisé pour les acteurs économiques du territoire

Ces réunions d’information auront permis de mobiliser près de 300 artisans lors des présentations et signatures des conventions territoriales.

conventionscma82_epci

10 intercommunalités : Terroir de Grisoles et Villebrumier / Deux Rives / Quercy Caussadais / Lomagne Tarn-et-Garonnaise / Garonne et Canal / Sud Quercy de Lafrançaise / Pays de Serres en Quercy / Pays de Garonne et Gascogne / Quercy Rouergue et Gorges de l’Aveyron / Sere, Garonne, Gimone.

La mise en place de plans d’actions pluri-annuels va permettre d’accompagner la filière artisanale au plus près des besoins des intercommunalités de Tarn-et-Garonne dans le contexte  d’un renforcement des compétences économiques des EPCI à partir du 1er janvier 2017.

* La chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne propose un accompagnement spécifique en matière de transmission/reprise, de création et développement d’entreprises de moins de 3 ans ainsi qu’une assistance aux élus et techniciens des territoires pour le développement de la création et de la transmission-reprise dans le cadre du dispositif Entreprendre en Midi-Pyrénées (programme régional animé et coordonné par Madeeli avec le soutien de la Région Midi-Pyrénées et de l’Union Européenne). Pour en savoir-plus, contactez la CMA82.

Le 13 septembre 2016, l’ensemble des artisans du territoire a été convié au siège de la CCTGV pour assister à la signature d’une convention de partenariat en faveur du développement et de la valorisation des métiers de l’artisanat.

La mise en oeuvre de ce partenariat repose sur plusieurs thèmes :

  • Etude territoriale / Mutualisation locale de l’interface Géométiers
  • Accompagnement à la Création / Transmission / Reprise d’entreprises artisanales*
  • Formation continue délocalisée sur le territoire du Terroir de Grisolles et Villebrumier
  • Lancement officiel de l’opération des Eco-Défis

Plusieurs débats ont animé la réunion :

  • le poids de l’artisanat dans l’économie locale (près d’une entreprise sur 2 relève de l’artisanat)
  • le programme du Répertoire Numérique du Geste Artisanal
  • la situation de l’apprentissage dans le Département
  • la future Maison des Services au Public qui verra prochainement le jour sur Grisolles et Labastide Saint-Pierre

photo4cctgv

* La chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne propose un accompagnement spécifique en matière de transmission/reprise, de création et développement d’entreprises de moins de 3 ans ainsi qu’une assistance aux élus et techniciens des territoires pour le développement de la création et de la transmission-reprise dans le cadre du dispositif Entreprendre en Midi-Pyrénées (programme régional animé et coordonné par Madeeli avec le soutien de la Région Midi-Pyrénées et de l’Union Européenne). Pour en savoir-plus, contactez la CMA82.

La Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn et Garonne et la Maison de l’Emploi de Midi-Quercy organisent le mardi 27 septembre 2016 une matinée d’information sur la création d’entreprise dans les métiers de l’artisanat.

Programme de 9h00 à 12h00 dans les locaux de la Maison de l’Emploi de Caussade (1, place de la gare) :

  • Potentiel “métiers”
  • Statuts juridiques et social / régime fiscal
  • Formalités
  • Aides
photo rngaPhoto issue du Répertoire Numérique du Geste Artisanal

 

Inscription en ligne

 

Dans le Quercy Caussadais, l’artisanat est avec l’agriculture un élément structurant de l’économie locale. En plus d’être des acteurs économiques, les artisans participent activement à la vie sociale du territoire (service de proximité aux habitants, maintien des jeunes sur les territoires par l’apprentissage, maintien à domicile et autonomie des personnes âgées, soutien aux associations et clubs sportifs….). Cette étude reprend, à partir des données issues du Répertoire de Métiers (Juin 2016) consultables sur www.geometiers.fr, les principales caractéristiques de l’artisanat du territoire intercommunal.

Un artisanat en développement qui maille l’intégralité du territoire intercommunal :

  • 476 entreprises / 785 salariés / 58 apprentis / 17 conjoints collaborateurs : 1 336 actifs
  • 1 entreprise pour 43 habitants
  • 47 ans âge moyen
  • +21% d’entreprises depuis 5 ans (57 immatriculations par an en moyenne contre 41 radiations)
  • 62% de pérennité à 3 ans (66%T&G)
  • 56 % d’entreprises de + de 5 ans d’existence (52%T&G)
  • 23 % de microentreprises (112) – Depuis 1 an : 62 % des créateurs optent pour la microentreprise

Secteurs d’activité de l’artisanat / Quercy Caussadais

 Des spécificités métiers et territoriales :

  • Légère sous-représentation du secteur du bâtiment (198) et sur-représentation du secteur de l’alimentaire (60)
  • Disparition des activités de chapellerie du Répertoire des métiers, savoir-faire emblématique qui a connu ses heures de gloire au siècle dernier
  • Le projet de centre d’interprétation de Septfonds pourrait bénéficier de l’expertise et des apports du Répertoire Numérique du Geste Artisanal
  • Présence d’un artisanat d’art
  • Une plus forte présence des métiers de la réparation (8% des entreprises) par rapport au Département (6%)
  • Un dispositif Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH) qui devrait bénéficier au secteur du bâtiment notamment dans le domaine de la rénovation énergétique
  • Savoir-faire traditionnels et des activités rares : fumerie de saumon, reliure, sellerie, constructeur de pales d’éolienne, luthier, parqueterie…

 La transmission d’entreprise, un enjeu pour le maintien des activités, la pérennisation des savoir-faire et des emplois locaux* :

  • 114 entreprises dont le dirigeant a 55 ans ou plus soit 24 % des entreprises et qui emploient 232 salariés :

-16 dans l’Alimentation : 5 bouchers, 3 boulangers
-47 dans le Bâtiment : 10 maçons, 8 électriciens, 6 plombiers
-22 dans la Fabrication : 5 ébénistes, 2 imprimeurs, 2 mécanique agricole
-29 dans les Services : 9 garages automobiles, 2 centres de contrôle technique, 2 taxis

Focus des nouveaux chefs d’entreprise (< à 3 ans)* :

  • 168 immatriculations d’entreprises soit une moyenne de 56 par an. 25% des créations sur Caussade
  • 24% de femmes créatrices
  • 58% de micro-entrepreneurs qui plébiscitent le secteur du bâtiment (46%)
  • En proportion du nombre d’habitants, les communes d’Auty, Puylaroque et Labastide-de-Penne présentent une forte densité artisanale de créateurs
  • Top 3 des métiers ayant enregistrés le plus grand nombre d’immatriculations :  restauration rapide (16 entreprises), maçon (12) et nettoyage de bâtiment (10)

Mapping des nouveaux chefs d’entreprises (< 3ans)

Une convention a été signée le 27/06/2016 entre la Chambre de Métiers et la Communauté de Communes du Quercy Caussadais en faveur du développement et de la valorisation des métiers de l’artisanat.

* La chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne propose un accompagnement spécifique en matière de transmission/reprise, de création et développement d’entreprises de moins de 3 ans ainsi qu’une assistance aux élus et techniciens des territoires pour le développement de la création et de la transmission-reprise dans le cadre du dispositif Entreprendre en Midi-Pyrénées (programme régional animé et coordonné par Madeeli avec le soutien de la Région Midi-Pyrénées et de l’Union Européenne). Pour en savoir-plus, contactez la CMA82.

La Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne et la Communauté de Communes du Quercy Caussadais ont signé le 27/06/2016 une convention en faveur du développement et de la valorisation des métiers de l’artisanat. La mise en oeuvre de ce partenariat repose sur plusieurs thèmes :

  • Etude territoriale / Mutualisation locale de l’interface Géométiers
  • Accompagnement à la Création / Transmission / Reprise d’entreprises artisanales*
  • Formation continue délocalisée sur le territoire du Quercy Caussadais

Plusieurs sujets et débats ont animé la réunion : le poids de l’artisanat dans l’économie locale, la plateforme geometiers.fr et les liens à développer avec le Répertoire Numérique du Geste Artisanal ainsi que la situation de l’apprentissage dans le Département.

conventioncma_ccqc_2016

Dans le Quercy Caussadais, l’artisanat est avec l’agriculture un élément structurant de l’économie. En plus d’être des acteurs économiques, les artisans participent activement à la vie sociale du territoire (service de proximité aux habitants, maintien des jeunes sur les territoires par l’apprentissage, maintien à domicile et autonomie des personnes âgées, soutien aux associations et clubs sportifs….). La Communauté de Communes du Quercy Caussadais compte 476 établissements artisanaux (42% BTP) et 785 salariés. Le nombre d’entreprises a augmenté de 21 % en 5 ans correspondant à une moyenne de 57 immatriculations par an sur les 19 communes du territoire intercommunal.

Avec  24% de dirigeants de plus de 55 ans, la transmission d’entreprises se révèle un enjeu territorial pour le maintien des activités, la pérennisation des savoir-faire et des emplois locaux.

* La chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne propose un accompagnement spécifique en matière de transmission/reprise, de création et développement d’entreprises de moins de 3 ans ainsi qu’une assistance aux élus et techniciens des territoires pour le développement de la création et de la transmission-reprise dans le cadre du dispositif Entreprendre en Midi-Pyrénées (programme régional animé et coordonné par Madeeli avec le soutien de la Région Midi-Pyrénées et de l’Union Européenne). Pour en savoir-plus, contactez la CMA82.

Grisolles compte 95 artisans (juin 2016) pour 3 871 habitants. Situé dans la vallée de la garonne au sud du Tarn-et-Garone, cette commune connait une croissance démographique importante à l’image de l’aire urbaine toulousaine.Le couloir d’urbanisation entre Toulouse et Montauban auquel appartient la commune se densifie en raison notamment de l’installation de populations travaillant sur Toulouse et attirées par la présence de terrains constructibles plus abordables et plus nombreux qu’aux abords immédiats de la métropole régionale.

La répartition des entreprises par secteur indique une sur-représentation des acteurs de la fabrication (15%) et, à l’inverse, une sous-représentation de la filière alimentaire (8%). Le BTP est le premier secteur avec 45 % des entreprises de la commune.

En matière de création d’entreprise, Grisolles a enregistré 18 immatriculations d’entreprises depuis 1 an contre 5 radiations, soit une progression notable de + 16 % du secteur des métiers. Le taux de pérennité des entreprises installées il y a 3 ans est de 70% (66% dans le T&G).

Avec près de 200 salariés, le secteur le plus pourvoyeur d’emplois est incontestablement celui de la fabrication où se côtoie  de multiples activités. Cet état des lieux nous amène dans les ateliers de 14 entreprises offrant des savoir-faire singuliers.

Aménagements intérieurs et extérieurs / BTP :

-  fabrication de systèmes de fermeture pour le secteur du bâtiment (brise soleil, ventelles, panneaux coulissants…) proposée par deux entreprise (Cambra industrie et Champie)

- fabrication d’équipements pour l’autonomie et l’accessibilité des personnes : monte escalier, mini ascenseur, monte-charge, scooter électrique…(Palmero)

- ébénisterie (Rey)

- savoir-faire en tapisserie proposé par deux entreprises (Gauthier et Terha)

Sous-traitance industrielle :

-fabrication de billes de haute précision en acier et céramique  pour répondre aux exigences les plus critiques telles que l’aéronautique, le spatial ou encore le médical (Metalball)

-  électro-érosion, la découpe et l’emboutissage, la mécanique de précision avec application dans de multiples domaines (Christin electro erosion)

- fabrication d’outils coupants pour le secteur de l’aéronautique et de l’automobile (Desgranges aéro)

- conception, l’installation, l’entretien de machines de pose d’étiquette, d’impression-pose (Casse)

- fabrication de cartes électroniques assemblées (Rouge)

Industrie graphique :

- graphisme et la décoration  (Esteve)

- imprimerie (Multicolor)

Fabrication de balais :

- à base de pailles de sorgho, la fabrication de balais constitue une activité historique développée sur la commune dès 1856. Entre 1880 et 1918, le village compte 20 ateliers fournissant du travail à 400 ouvriers, soit a un quart de sa population. Au plus fort de l’activité, 6 000 balais quittent le village chaque jour : ils arrosent, grâce à un réseau de distribution efficace, une bonne partie de l’hexagone et, à partir de 1908, sont exportés massivement jusqu’en Angleterre. Aujourd’hui, il ne reste qu’un seul fabricant de balais à Grisolles, Monsieur Coulom, détenteur d’un savoir-faire rare susceptible de disparaître dans les années à venir si l’activité n’était pas transmise. Un vrai enjeu local.

AtelierBalaisGrisollesReproduction d’un atelier de fabrication de balais.

 *La chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne propose un accompagnement spécifique en matière de transmission/reprise, de création et développement d’entreprises de moins de 3 ans ainsi qu’une assistance aux élus et techniciens des territoires pour le développement de la création et de la transmission-reprise dans le cadre du dispositif Entreprendre en Midi-Pyrénées (programme régional animé et coordonné par Madeeli avec le soutien de la Région Midi-Pyrénées et de l’Union Européenne). Pour en savoir-plus, contactez la CMA82.