Le plan local d’urbanisme (PLU) est un document d’urbanisme qui, à l’échelle d’un groupement de communes (Établissement Public de Coopération Intercommunale) ou d’une commune, établit un projet global d’aménagement et fixe en conséquence les règles générales d’utilisation du sol sur le territoire considéré.

Le règlement d’urbanisme est consultable en mairie ou souvent sur le site internet de la commune d’implantation de votre projet (construction, extension ou réhabilitation). Il décrit, pour chaque secteur de la commune, les dispositions réglementaires applicables notamment dans les domaines suivants :

  • les catégories de constructions autorisées (habitat, artisanat, industrie, commerce…) et les interdictions,
  • les reculs et distances à respecter notamment par rapport aux voies publiques,
  • les obligations d’aménagement des accès routiers, de branchement aux réseaux, d’assainissement,
  • l’emprise au sol maximale des constructions, notamment dans les zones d’activités,
  • la hauteur maximale des bâtiments,
  • l’aspect extérieur des constructions ou réhabilitations,
  • les obligations en ce qui concerne le stationnement des véhicules,
  • des prescriptions pour le traitement des espaces verts, des arbres existants ou jardins.

Avant de vous porter acquéreur d’un bien immobilier (foncier ou local), il est indispensable de connaître le détails les dispositions réglementaires qui s’appliquent à la zone d’implantation de votre projet et de ses évolutions à moyen et long terme. Si vous recherchez une opportunité d’installation ou de déménagement, vous pouvez consulter les offres immobilières et foncières recensées par la CMA82.

PLU_Illustration

Pour plus de renseignements,  contactez la CMA82.

La communauté de communes Garonne et Canal (Escatalens, Finhan, Montbartier, Monbéqui, Montech, Lacourt-Saint-Pierre) bénéficie d’une situation privilégiée (canal du midi, effets positifs du projet LGV, A62 & A20) à proximité de 2 agglomérations d’envergure. La croissance démographique soutenue ces dernières années, est accompagnée d’un rajeunissement de la population. Le secteur de l’artisanat s’y développe dans un contexte économique et géographique  favorable.

Une économie artisanale bien représentée sur le territoire intercommunal :

- + de 40 % des 500 entreprises sont artisanales (devant l’agriculture et les commerces) : 223 artisans (9 % alimentation, 46% bâtiment, 10% fabrication et 35% services),

-  Une concentration d’entreprises sur Montech  qui comprend plus de la moitié des entreprises du territoire,

- 405 actifs  (176 salariés / Près de 30 apprentis dans les entreprises artisanales du territoire / ¼ des entreprises avec salariés).

CCGC_GeometiersDécouvrez Garonne et Canal sur geometiers.fr

Un territoire artisanal jeune :

- Le plus jeune territoire du Département avec un âge moyen de 43 ans (46 en T&G),

-  58% d’artisans de moins de 45 ans (49% en T&G),

Des cédants potentiels moins nombreux avec 15% de dirigeants de plus de 55 ans (22% en T&G) :

  • 12 entreprises dans le bâtiment (menuisier, maçon, plaquiste, électricien, peintre)
  • 9 entreprises dans les services (salon de coiffure, taxi/ambulance, garage)
  • 6 entreprises dans la fabrication
  • 6 entreprises dans alimentation (boulangerie, boucherie, restauration rapide)

- Un dynamisme de la jeune entreprise mais aussi des problématiques de développement des acteurs des métiers (besoins de formations, de financement, de structuration commerciale…).

Des opportunités d’activités dans tous les secteurs de l’artisanat* :

- Un potentiel marché qui s’étoffe à l’instar de la croissance démographique de la commune de Montech (+3,3%/an). Cette zone géographique est située dans le couloir d’urbanisation entre Toulouse et Montauban. Ce secteur se densifie en raison notamment de l’installation de population travaillant sur Toulouse et attirée par la présence de terrains constructibles plus abordables et plus nombreux qu’aux abords de la métropole régionale.

- Une faible densité artisanale avec 53 habitants pour 1 entreprise (43 en T&G), caractéristique des secteurs du sud du Département, qui traduit une probable évasion commerciale (hors territoire et hors artisanat) synonyme également de perspectives de développement de nouvelles activités pour les habitants du territoire.

* La chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne propose un accompagnement spécifique en matière de transmission/reprise, de création et développement d’entreprises de moins de 3 ans ainsi qu’une assistance aux élus et techniciens des territoires pour le développement de la création et de la transmission-reprise dans le cadre du dispositif Entreprendre en Midi-Pyrénées (programme régional animé et coordonné par Madeeli avec le soutien de la Région Midi-Pyrénées et de l’Union Européenne). Pour en savoir-plus, contactez la CMA82.

Dans le cadre de sa politique d’accueil, la Communauté de Communes du Quercy Rouergue et des Gorges de l’Aveyron accompagne les porteurs de projet désirant créer leur activité sur le territoire intercommunal. Une convention entre la CCQRGA et l’Espace Rural Emploi Formation a été signée à cet effet courant 2015. Une cellule d’appui aux projets a été constituée au sein de laquelle la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne  est associée.

Cet accompagnement se traduit par :

  • un diagnostic sous forme d’entretien individuel, destiné à évaluer le projet du porteur.
  • le cas échéant, un accompagnement plus approfondi afin d’apporter un soutien en communication, en démarchage commercial, organisation et gestion.

Télécharger (PDF, 4.78MB)

Contact : François-Xavier Bonvoisin, qrga.offreaccueil@orange.fr.

A côté de la filière agricole qui pèse plus de 500 entreprises, l’artisanat représente un collectif de 244 acteurs ( 11 % alimentation, 43% bâtiment, 22% fabrication et 24% services). Ce secteur compte pas moins de 570 actifs et maille l’ensemble des 22 communes du territoire intercommunal. La forte densité artisanale (37 habitants pour 1 entreprise) caractérise l’importance d’un pan entier de l’économie locale qui joue un véritable rôle d’aménagement du territoire dans cette zone rurale du nord ouest du Tarn-et-Garonne.

L‘artisanat d’art est bien représenté (seconde intercommunalité du département avec 11 artisans d’art), diffuse une image positive du territoire et constitue un motif d’attractivité qui vient agrémenter les excursions et séjours touristiques. Conjointement, l’économie touristique s’appuie sur une clientèle à la recherche de découverte de patrimoine culturel, bâti et d’activités de pleines natures (chemin de St-Jacques, Plus beaux villages de France, base de loisirs…). Cette économie bénéficie indirectement à la filière artisanale (consommation dans les commerces locaux, restauration de bâti public de caractère, rénovation de résidences secondaires détenues par des étrangers,…).

Le secteur du bâtiment (104 entreprises) devrait également tirer parti de la dynamique territoriale portée par l’opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH). Dans ce cadre, la Communauté de Communes du Pays de Serre en Quercy vient d’être lauréate de l’appel à manifestation d’intérêt pour la revitalisation des centres bourgs, qui flèche plusieurs priorités (le développement économique, l’amélioration de l’habitat, l’amélioration des fonctionnalités urbaines, l’accompagnement des difficultés sociales de la population et la préservation de l’environnement). Une étude stratégique de développement territorial est actuellement en cours de réalisation.

Depuis 5 ans, +31% d’entreprises ont été créées soit une moyenne de 27 immatriculations par an. L’âge moyen de l’entrepreneur en activité est de 47 ans. La pérennité des activités et la part des entreprises de plus de 5 ans affichent des scores supérieurs aux moyennes départementales, preuve d’une certaine stabilité économique de ce secteur.

Un  des enjeux de l’artisanat sur ce territoire est également celui du maintien des savoir-faire, de la pérennité des services de proximité  et plus globalement de la transmission reprise des métiers de l’artisanat. En effet, 1 dirigeant sur 4 a plus de 55 ans, soit un total de  60 établissements dans lesquels travaillent 140 salariés :

  • Bâtiment : métiers de la maçonnerie, l’électricité, du terrassement et pose de placoplâtre
  • Fabrication : métiers de l’artisanat d’art
  • Services : métiers de la coiffure, garage automobile et nettoyage de bâtiment.

Enfin, la récente convention signée entre la CMA82 et la Communauté de Communes du Pays de Serres en Quercy devrait permettre d’accompagner plus efficacement le secteur de l’artisanat*.

 

* La chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne propose un accompagnement spécifique en matière de transmission/reprise, de création et développement d’entreprises de moins de 3 ans ainsi qu’une assistance aux élus et techniciens des territoires pour le développement de la création et de la transmission-reprise dans le cadre du dispositif Entreprendre en Midi-Pyrénées (programme régional animé et coordonné par Madeeli avec le soutien de la Région Midi-Pyrénées et de l’Union Européenne). Pour en savoir-plus, contactez la CMA82.

 

La Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne et la Communauté de Communes Garonne et Canal ont signé le 26/11/2015 une convention en faveur du développement et de la valorisation des métiers de l’artisanat. La mise oeuvre de ce partenariat repose sur plusieurs thèmes :

  • Etude territoriale / Mutualisation locale de l’interface Géométiers
  • Accompagnement à la Création / Transmission / Reprise d’entreprises artisanales*
  • Formation continue délocalisée sur le territoire de Garonne et Canal

Plusieurs débats ont animé la soirée : le poids de l’artisanat dans l’économie locale, la plateforme geometiers.fr et les liens à développer avec le Répertoire Numérique du Geste Artisanal, les dérives possibles du projet de loi NOE notamment en matière de qualification artisanale, l’accès aux marchés publics et enfin la situation de l’apprentissage dans le département.

SoiréeMontech26_11_2015

* La chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne propose un accompagnement spécifique en matière de transmission/reprise, de création et développement d’entreprises de moins de 3 ans ainsi qu’une assistance aux élus et techniciens des territoires pour le développement de la création et de la transmission-reprise dans le cadre du dispositif Entreprendre en Midi-Pyrénées (programme régional animé et coordonné par Madeeli avec le soutien de la Région Midi-Pyrénées et de l’Union Européenne). Pour en savoir-plus, contactez la CMA82.

Après l’opération Ma boutique à l’essai, la commune a décidé d’engager une démarche de fonds pour dynamiser et rendre attractif son centre-ville. Cette démarche est conduite en lien avec la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne* et la CCI82.

Il s’agit de concevoir des actions pour donner de la visibilité aux entreprises du centre-ville. Mené en collaboration avec les artisans et commerçants, cette démarche se déroulera en 3 phases :

  • Novembre 2015 : diagnostic, consultation locale, enquête et recueil d’avis en matière d’attractivité commerciale
  • Décembre 2015 et janvier 2016 : construction d’un programme d’actions
  • Début 2016 : mise en œuvre des premières actions

Un article publié récemment par la CMA82 avait permis de pointer quelques-unes des caractéristiques de l’artisanat local.

Une soirée d’échange est prévue, le mardi 17 novembre 2015 de 19h à 21h (salle de l’ancienne bibliothèque) à Castelsarrasin à laquelle seront conviés les acteurs économiques du territoire.

Contact : adeline.courant@ville-castelsarrasin.fr

*La chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne propose un accompagnement spécifique en matière de transmission/reprise, de création et développement d’entreprises de moins de 3 ans ainsi qu’une assistance aux élus et techniciens des territoires pour le développement de la création et de la transmission-reprise dans le cadre du dispositif Entreprendre en Midi-Pyrénées (programme régional animé et coordonné par Madeeli avec le soutien de la Région Midi-Pyrénées et de l’Union Européenne).

La Communauté de Communes Garonne et Canal et la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne ont décidé d’unir leurs efforts en faveur de la valorisation et du développement des métiers de l’artisanat.

Une réunion d’information est organisée pour tous les artisans du territoire le 26 novembre 2015 à 18h30 dans les locaux de la Communauté de Communes à Montech (8, rue de la mouscane)  :

A l’issue de la réunion, un apéritif sera offert aux participants.

Inscription auprès de la CMA 82 avant le 24/11/2015 au 05 63 63 09 58 ou par mail : c.barthes@cm-montauban.fr

 

GEO METIERS orange

La chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne propose un accompagnement spécifique en matière de transmission/reprise, de création et développement d’entreprises de moins de 3 ans ainsi qu’une assistance aux élus et techniciens des territoires pour le développement de la création et de la transmission-reprise dans le cadre du dispositif Entreprendre en Midi-Pyrénées (programme régional animé et coordonné par Madeeli avec le soutien de la Région Midi-Pyrénées et de l’Union Européenne).

Verdun-sur-Garonne affiche une vitalité démographique des plus importantes du Tarn-et-Garonne avec une progression annuelle moyenne de 2,4% du nombre d’habitants sur la période 2007/2012.
Le couloir d’urbanisation entre Toulouse et Montauban auquel appartient la commune se densifie en raison notamment de l’installation de populations travaillant sur Toulouse et attirées par la présence de terrains constructibles plus abordables et plus nombreux qu’aux abords de la métropole régionale.

Progressivement absorbé entre les aires urbaines de Toulouse et Montauban désormais limitrophes, un des enjeux du développement de cet espace sera à n’en pas douter la préservation de son identité territoriale afin d’éviter l’effet ville-dortoir amplifié par le phénomène de métropolisation.

L‘artisanat verdunois compte 89 entreprises pour un total de 294 actifs dont 202 salariés*. A côté des métiers traditionnels existants, la présence de savoir-faire spécifiques (horlogerie, création vestimentaire, ébénisterie…) constitue une facette de l’identité économique locale. La densité artisanale y est faible avec une 1 entreprise pour 50 habitants alors que le département recense 1 entreprise pour 43 habitants. Avec un taux de croissance de +19 % du nombre d’entreprises depuis 5 ans, la progression du tissu artisanal reste de près de 10 points inférieurs à celle du Département. Enfin, le taux de pérennité des entreprises créées en 2012 est également moins bon (44%) que la moyenne départementale (63%).

Ces premiers constats indiquent probablement des opportunités d’activités artisanales à développer afin d’améliorer les services de proximité aux habitants et pour freiner l’évasion commerciale de la commune (estimation 65%, étude CCI82, 2015).

Espérons aussi que la volonté communale de préserver et dynamiser l’activité économique du centre bourg ne soit pas incompatible avec le projet de création d’un nouveau groupe scolaire en entrée de ville, à proximité immédiate de l’intermarché (avenue de Toulouse, D26). Les craintes affichées sont légitimes : celle de favoriser l’évasion commerciale du centre bourg vers la grande distribution en sortie de ville et celle de réduire le lien social et l’animation du centre ville. Une étude économique conduite par la mairie est en cours pour apprécier l’impact de ce projet tout comme celle d’une vision stratégique à long terme de la commune.

 Retrouver l’artisanat verdunois sur geometiers.fr

verdun_geometiers

*La chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne propose un accompagnement spécifique en matière de transmission/reprise, de création et développement d’entreprises de moins de 3 ans ainsi qu’une assistance aux élus et techniciens des territoires pour le développement de la création et de la transmission-reprise dans le cadre du dispositif Entreprendre en Midi-Pyrénées (programme régional animé et coordonné par Madeeli avec le soutien de la Région Midi-Pyrénées et de l’Union Européenne).

 

La Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne et la Communauté de Communes du Pays de Serres en Quercy ont signé une convention en faveur du développement et de la valorisation des métiers de l’artisanat. La mise oeuvre de ce partenariat repose sur plusieurs thèmes :

  • Etude territoriale / Mutualisation locale de l’interface Géométiers
  • Accompagnement à la Création / Transmission / Reprise d’entreprises artisanales*
  • Formation continue délocalisée sur le territoire du Pays de Serres en Quercy

A l’issue d’une réunion qui a attiré plus d’une trentaine d’artisans et d’élus du Pays de Serres, l’économie locale de l’artisanat et l’apprentissage ont pris une large place dans les débats.

20151022_19435920151022_183346

* La chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne propose un accompagnement spécifique en matière de transmission/reprise, de création et développement d’entreprises de moins de 3 ans ainsi qu’une assistance aux élus et techniciens des territoires pour le développement de la création et de la transmission-reprise dans le cadre du dispositif Entreprendre en Midi-Pyrénées (programme régional animé et coordonné par Madeeli avec le soutien de la Région Midi-Pyrénées et de l’Union Européenne). Pour en savoir-plus, contactez la CMA82. (edit)

 

La Communauté de Communes du Pays de Serres en Quercy et la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne ont décidé de mutualiser leurs actions en faveur de la valorisation et du développement des métiers de l’artisanat.

Une réunion d’information est organisée le 22 octobre 2015 à 18h00 à la Mairie de Montaigu de Quercy (salle du Conseil Municipal) pour tous les artisans du territoire :

A l’issue de la réunion, un apéritif sera offert aux participants.

Inscription auprès de la CMA 82 avant le 20/10/2015 au 05 63 63 09 58 ou par mail : c.barthes@cm-montauban.fr

 

GEO METIERS orange

La chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne propose un accompagnement spécifique en matière de transmission/reprise, de création et développement d’entreprises de moins de 3 ans ainsi qu’une assistance aux élus et techniciens des territoires pour le développement de la création et de la transmission-reprise dans le cadre du dispositif Entreprendre en Midi-Pyrénées (programme régional animé et coordonné par Madeeli avec le soutien de la Région Midi-Pyrénées et de l’Union Européenne).