Unis Garonne, la jeune association des entrepreneurs garonnais vous invite à une rencontre sur le thème “Tous les acteurs pour le développement économique de Verdun et ses alentours” le jeudi 17 septembre 2015 à 20h30 (salle des fêtes, rue léo lagrange, 82600 Verdun-sur-Garonne).

Unis garonne souhaite développer et apporter son soutien sur plusieurs points :

  • améliorer votre visibilité
  • mieux travailler ensemble
  • rendre l’offre plus attractive
  • créer un environnement propice au développement économique10989240_1429679827327715_3166304970769035381_n

Contact : Delphine Mouronvalle, Présidente, unisgaronne@gmail.com

L’agriculture est particulièrement développée en Lomagne. 80 % du foncier de la Communauté de Communes de la Lomagne Tarn-et-Garonnaise est utilisée à des fins agricoles et 21 % des actifs de la Lomagne sont agriculteurs. Ce secteur se matérialise dans des exploitations, des coopératives, ainsi que des entreprises de conditionnement, de transformation et de commerce.

Parmi les différentes activités agricoles, la filière de l’ail blanc bénéficie d’une Indication Géographique Protégée avec une centaine de producteurs et un potentiel de production de 1500T/an. Ce secteur constitue pour les métiers du conditionnement une passerelle inter-filière entre l’agriculture et l’artisanat.

A l’échelle du territoire intercommunal, c’est plus de 2/3 des autoentrepreneurs du secteur des services qui sont immatriculés dans des activités de conditionnement. A Beaumont de Lomagne, ce ratio avoisine les ¾.

geometiersLTG Localisation des métiers artisanaux du secteur des Services de la Lomagne Tarn-et-Garonnaise

Mesdames et Messieurs les artisans de Tarn-et-Garonne,

Vous avez subi à divers degrés (dommages installations, perte d’exploitation)  les effets de la tornade d’une intensité exceptionnelle qui s’est abattue, le 31 août dernier, sur le département .

Et /ou 

Vous avez participé, dans les jours qui ont suivi, aux travaux de réparation et d’intervention d’urgence sur les habitations et installations du département.

 

Outre la sollicitation de votre assurance professionnelle (perte d’exploitation), de votre assurance habitation et dans l’attente du probable classement en zone de catastrophe naturelle, vous pouvez d’ores et déjà:

- Bénéficier d‘une aide forfaitaire sur simple déclaration via le RSI (permanence à la Chambre de Métiers -11 rue du Lycée – MONTAUBAN : Tel : 05.63.63.09.58 ou ass@midipyrenees.rsi.fr). Attention : prochaine permanence : Mercredi 9 Septembre 2015 . Nous ne connaissons pas à ce jour la durée de validité du dispositif.

- Solliciter l’aide pour l’indemnisation de chômage partiel de vos salariés (Direction du travail : contact Mme PELLEGRIN : 05-63-91-87-14)

 

Enfin, le quotidien “Le Petit Journal de Tarn-et-Garonne” nous fait part de l’information suivante:

“Le Petit Journal  ouvre gratuitement ses colonnes pour  un espace publicitaire dédié à tous les artisans participant aux réparations des dégâts dus à la dernière tempête.

Cet espace publicitaire, d’une dimension 82×35 ou 82×70  paraîtra pendant deux mois.”

Contact: Jean-Claude SERIEYS  au  06 86 80 00 39  ou secretariat@lepetitjournal.net

La Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn et Garonne et la Maison de l’Emploi de Midi-Quercy organisent le jeudi 10 septembre 2015 une matinée d’information sur la création d’entreprise dans les métiers de l’artisanat.

Programme de 9h00 à 12h00 dans les locaux de la Maison de l’emploi à Caussade (située face à la gare) :

  • Potentiel “métiers”
  • Statuts juridiques et social / régime fiscal
  • Formalités
  • Aides

FemmesArtisansInscription gratuite, CMA82 : 05 63 63 09 58

Si Castelsarrasin enregistre des indicateurs économiques peu flatteurs (taux de pauvreté : 18,4% contre 13,9 en Midi-Pyrénées; taux de chômage : 14,6 % / 12,2% en MP, part des ménages imposables : 52,2% /61,1% en MP), la 2ème ville du Département en nombre d’habitants (13 780) est une zone économique importante du Tarn-et-Garonne.

Avec 1 entreprise pour 51 habitants (1/44 en T&G), le secteur de l’artisanat représente 270 entreprises artisanales et plus de 1 000 actifs*.

Des signes d’instabilité dans le domaine de l’alimentation, accentués pour la restauration rapide :

Depuis 3 ans, le nombre d’entreprises a stagné alors que dans le même temps il a progressé de 3,6% en Tarn-et-Garonne. Le faible taux d’entreprises actives  depuis + de 5 ans (36% contre 50% en T&G) indique une rotation des activités. Dans la restauration rapide, ce taux atteint le seuil plancher de 18% (2 entreprises seulement ). L’autoentreprise concerne plus de la moitié des dirigeants d’établissements de restauration rapide. Or, les limites que supposent ce régime fiscal et social sont incompatibles avec des activités qui envisagent un développement du chiffre d’affaires, l’embauche de salariés, des besoins d’investissement, d’amortissement ou de récupération de la TVA.

Pour 7 entreprises, la question de la transmission devrait se poser ces prochaines années en raison de l’âge des dirigeants (4 bouchers, 1 poissonnier et 1 établissement de restauration rapide ont plus de 55 ans).

Parmi les entreprises créées en 2012, les défaillances sont plus importantes dans le secteur du bâtiment :

Malgré une part d’entreprises en activité de plus de 5 ans conforme à la moyenne départementale (51%), le taux de défaillance (40%) sur les 3 premières années est élevé (32% en T&G). Par ailleurs, le choix de l’autoentreprise concerne 30 % des entreprises actives du bâtiment (26% en T&G).

20 dirigeants sont concernés à plus ou moins long terme par la transmission de leur activité dans les métiers de la maçonnerie, l’électricité, la finition de revêtements intérieurs, la pose de plaques de plâtre, d’isolation et l’exploitation de minéraux.

La fabrication, un secteur stable pourvoyeur de main d’œuvre :

La part d’entreprises actives depuis plus de 5 ans est de 70% contre 61% dans le département. Les entreprises de la fabrication affichent un taux de pérennité à 3 ans de 100 %  pour les créations de 2012. En moyenne, il y a 6,7 salariés par entreprise (3,3 en T&G) et plus d’une entreprise sur deux emploie des salariés. A elle seule, la commune de Castelsarrasin concentre 11,3 % des emplois du secteur de la fabrication du Département.

Pour 13 entreprises, la question de la transmission devrait se poser ces prochaines années, notamment dans les métiers de mécanique industrielle et agricole.

Vers un renouvellement à moyen termes des métiers de services :

Avec 33% de dirigeants de plus de 55 ans (22% dans le T&G), le secteur des services devrait connaître ces prochaines années un renouvellement des générations soulignant ainsi l’enjeu de la transmission et du maintien des savoir-faire (mécanique automobile, coiffure/esthétique, cordonnerie, lavage de vêtements, transport de personnes…) sur la commune. La filière de l’automobile (garages automobiles, carrosseries et contrôles techniques) est la plus touchée avec un total de 57%  de dirigeants de plus de 55 ans qui devront envisager d’ici 5 à 10 ans la transmission de leur entreprise.

A noter  l’opération Ma boutique à l’essai destinée à redynamiser le centre ville de Castelsarrasin qui pourrait concerner une activité du secteur des services.

En synthèse, il faut noter qu’avec 26% de dirigeants de plus de 55 ans (21% en T&G), la question de la transmission/reprise*, du maintien des savoir-faire et des emploi (341 salariés concernés) se pose avec acuité sur Castelsarrasin. Au delà d’une stratégie économique territoriale qui pourrait intégrer comme priorité l’accompagnement des cédants et des repreneurs, une réflexion sur la pérennité de la fonction économique des locaux commerciaux devrait également être conduite en parallèle. A cet égard, certaines solutions seraient à envisager dans le cadre du Plan Local d’Urbanisme en cours de révision.

 

* La chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne propose un accompagnement spécifique en matière de transmission/reprise, de création et développement d’entreprises de moins de 3 ans ainsi qu’une assistance aux élus et techniciens des territoires pour le développement de la création et de la transmission-reprise dans le cadre du dispositif Entreprendre en Midi-Pyrénées (programme régional animé et coordonné par Madeeli avec le soutien de la Région Midi-Pyrénées et de l’Union Européenne). Pour en savoir-plus, contactez la CMA82.

 

En octobre 2014, le Syndicat Mixte Grand Sud Logistique a commercialisé 12 hectares de terrain à l’entrée Sud de la Z.A.C. Grand Sud Logistique.

Ce secteur est destiné à accueillir des entreprises du secteur artisanal, commercial et de services. La réalisation des travaux d’aménagement et de viabilisation a été opérée au cours de la première moitié de 2015 par la SCI Sépat.

21 lots ont été aménagés, d’une surface de 1 500 à 20 000 m², ainsi que la voirie. La totalité des lots a été viabilisée afin de permettre aux entreprises d’accéder aux réseaux d’assainissement collectif (station d’épuration), d’Internet très haut débit (fibre optique), électrique et à la défense incendie.

Située sur la commune de Campsas, en bordure de la RD820, la route la plus fréquentée du département (13 107 véhicules /j dont 11,9% de poids lourds), et à seulement 5 minutes des sorties des autoroutes A20 et A62, la zone de Sépat profite d’une vitrine de premier plan destinée à garantir la visibilité des futures entreprises de la zone.

Au terme de sa commercialisation, l’entrée Sud de la Z.A.C. Grand Sud Logistique devrait générer une centaine d’emplois.

zone sepat

Contact : mathieu.lafage@cg82.fr, 05 63 91 95 24.

Rédaction de l’article avec le concours de Mathieu Lafage, chargé de mission Grand Sud Logistique.

 

La rue Mary Lafon et son environnement proche ont connu récemment des travaux de réfection de la voirie, des trottoirs, d’assèchement de l’église St Jacques, de réaménagement complet de la place Victor Hugo, de végétalisation… Cet axe, aujourd’hui à sens unique, a été totalement repensé pour pour un usage piétonnier des riverains, touristes, passants, …

La municipalité souhaite redonner de la vie à ce quartier emblématique du centre-ville qui relie le musée Ingres au théâtre Olympe de Gouges.

Côté artisanat, plusieurs entreprises y sont installées (salons de coiffures, institut de beauté, confection artisanale de linge de maison, tapisserie, fabrication de meubles en cartons, restauration rapide) dont certaines sont présentes depuis plus de 20 ans.

Plusieurs locaux commerciaux sont encore disponibles aux numéros 2, 10, 10 bis, 11 et 12 + un local place Saint-Jacques (superficies de 25 à 95m2).

Les porteurs de projets* bénéficieront de loyers modérés ( loyers de 250 à 860 €) et d’exonérations fiscales dans le cadre de la politique de la ville.

mary-lafon-4.550.413.s

Contact : Christophe Thau, Chargé de développement économique Grand Montauban Communauté d’Agglomération, cthau@ville-montauban.fr, 05 63 23 25 07.

 

* La chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne propose un accompagnement spécifique en matière de transmission/reprise, de création et développement d’entreprises de moins de 3 ans ainsi qu’une assistance aux élus et techniciens des territoires pour le développement de la création et de la transmission-reprise dans le cadre du dispositif Entreprendre en Midi-Pyrénées (programme régional animé et coordonné par Madeeli avec le soutien de la Région Midi-Pyrénées et de l’Union Européenne). Pour en savoir-plus, contactez la CMA82.

Situé aux portes de Montauban, Bressols, a grandi rapidement ces dernières années. La construction à l’horizon 2025 de la future gare LGV devrait avoir un effet amplificateur sur l’attractivité de la commune avec pour conséquences un accueil accru de nouveaux arrivants et une probable pression foncière.

La révision actuelle du plan local d’urbanisme (PLU) positionne plusieurs enjeux : la maitrise de l’étalement urbain, le développement économique, la préservation de l’identité Bressolaise, le renforcement de la mixité sociale et générationnelle, la poursuite des équipements publics et des services aux personnes et aux entreprises.

Au plan économique, l’artisanat de la commune fait preuve de dynamisme :

  • 104 acteurs des métiers (6% de la Communauté d’agglomération du GM) : 49 % bâtiment/36% services/10% fabrication /5% alimentation
  • une filière créatrice d’emplois avec 303 actifs dont près de 200 salariés. 1,9 salariés par entreprise (1,7 en T&G)
  • la plus forte densité artisanale du Grand Montauban avec 1 entreprise pour 36 habitants (1 /41 sur la communauté d’agglomération)
  • des entreprises plutôt jeunes : 60 % de dirigeants de moins de 45 ans (50 % en T&G) et 41% d’entreprises créées depuis 3 ans* (31% en T&G)
  • une offre d’alimentation de proximité variée pour une commune de 3 700 habitants : 1 boucherie / 2 boulangeries / 1 fromager / 1 entreprise de restauration rapide

Un enjeu transmission pour 18 entreprises* dont le dirigeant est susceptible de céder d’ici 5 à 10 ans et qui concerne près de 80 salariés :

  • Alimentation : 1 entreprise (transformation thé et café)
  • Bâtiment : 7 entreprises (terrassiers et métiers du gros œuvre)
  • Fabrication : 4 entreprises (construction palettes, éléments bétons, métallurgie, machines agricoles)
  • Services : 3 dans les métiers de l’automobile et 3 pour les services à la personne (esthétique, pressing et fleuriste)

BressolsDécouvrez l’artisanat Bressolais sur geometiers.fr

La révision du PLU est l’occasion de préciser les enjeux importants pour favoriser la consolidation du tissus artisanal du territoire :

- conforter les activités commerciales existantes situées en centre bourg en limitant les possibilités de développement d’une offre concurrente située en périphérie et susceptible de déstabiliser les entreprises du centre ville,

- protéger la destination des locaux commerciaux afin qu’ils ne puissent pas changer de destination.

* La chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne propose un accompagnement spécifique en matière de transmission/reprise, de création et développement d’entreprises de moins de 3 ans ainsi qu’une assistance aux élus et techniciens des territoires pour le développement de la création et de la transmission-reprise dans le cadre du dispositif Entreprendre en Midi-Pyrénées (programme régional animé et coordonné par Madeeli avec le soutien de la Région Midi-Pyrénées et de l’Union Européenne). Pour en savoir-plus, contactez la CMA82.

A compter du 1er janvier 2015, les très petites entreprises (moins de dix salariés et chiffre d’affaires annuel ou total de bilan n’excédant pas 2 millions d’euros) exerçant une activité commerciale dans un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV) peuvent bénéficier d’exonérations temporaires de cotisation foncière des entreprises (CFE), de cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) et de taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB).

Ces exonérations s’appliquent aux établissements existant au 1er janvier 2015 dans les quartiers prioritaires de la ville, ainsi qu’à ceux qui, dans ces mêmes quartiers, font l’objet d’une création ou d’une extension entre le 1er janvier 2015 et le 31 décembre 2020.

Dans le Tarn-et-Garonne 2 communes (Montauban et Moissac) sont concernées par le dispositif.

Suite… →

La Communauté de Communes Sère Garonne Gimone a organisé en partenariat avec la CMA82 une réunion d’information sur la rénovation énergétique le jeudi 25 juin 2015 à Caumont. Plus d’une trentaine de participants étaient présents.

A cette occasion, l’opération intercommunale d’amélioration de l’habitat (2014/2016) a été présentée par le cabinet Urbanis. Ce dispositif permet aux propriétaires occupants et bailleurs (sous conditions) de se voir attribuer différentes aides pour financer leur projet d’amélioration des logements. Cela constitue également un argument commercial pour les artisans souhaitant développer leur activité sur le secteur géographique qui va de St-Nicolas-de-la-Grave à Montain et de Caumont à Castelferus (14 communes / 6 671 habitants).

La CAPEB82 a présenté les conditions d’accès au label RGE et les enjeux pour les entreprises du territoire (éco-conditionnalités).  A la demande des artisans de l’intercommunalité, une session de formation pourra être organisée localement sur ce thème par la CAPEB82.

RGE-295x290Les principales caractéristiques de l’artisanat du territoire intercommunal ont été présentées avec un focus sur le secteur du bâtiment :

  • Près de 400 entreprises sur le territoire intercommunal dont 180 dans l’agriculture et 125 dans l’artisanat
  • 64 entreprises du bâtiment. 93 salariés (1,4 salariés par entreprise)
  • Densité métiers : 1 entreprise du bâtiment pour 104 habitants (97 en T&G)
  • St-Nicolas de la Grave polarise 1/3 de l’activité du bâtiment
  • Près de 1/3 des entreprises actives du bâtiment ont été créées depuis 3 ans (19 entreprises)*
  • 11 dirigeants de plus de 55 ans qui doivent se préparer à transmettre leur entreprise  (4 menuisiers, 3 maçons, 3 plombiers chauffagistes, 1 plaquiste)*

Un contexte économique national difficile pour le secteur du bâtiment, une situation locale contrastée :

  • Taux de pérennité à plus de 5 ans dans le bâtiment : 55 % contre 50 % en T&G, notamment pour les métiers couverture/charpente (67%), maçons (60%), peintres et terrassiers (100%)
  • Dégradation du nombre d’entreprises depuis 1 an (8 immatriculations pour 12 radiations)
  • Peu d’apprentis sur le territoire
  • 26 % d’AE (17) dont le régime fiscal suppose des limites de développement, avec une proportion plus marquée encore chez les carreleurs (66%) et électriciens (40%).

Données  consultables sur www.geometiers.fr

* La chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne propose un accompagnement spécifique en matière de transmission/reprise, de création et développement d’entreprises de moins de 3 ans dans le cadre du dispositif Entreprendre en Midi-Pyrénées (programme régional soutenu financièrement par l’Union Européenne, le Conseil Régional et les Chambres de Métiers). Pour en savoir-plus, contactez la CMA82.