Varennes (656 habitants) compte moins de 10 artisans comme la moitié des communes du Tarn-et-Garonne. Avec 1 artisan pour 94 habitants (1/46 pour la communauté de communes du Terroir de Grisolles et de Villebrumier), la commune qui connaît une forte croissance démographique (+ 6% par an) offre des perspectives aux métiers de l’artisanat dans les années à venir.

Télécharger (PDF, 205KB)

De droite à gauche, Marion, Alizée, Jérôme Allamigeon et son équipe./ Photo DDM, Chantal Longo La Dépêche du Midi – 21/03/14

C’est dans le cadre de la biennale organisée par  l’IUP Arts Appliqués que 2 étudiantes en Master 2 Couleur ont eu l’idée d’investir le laboratoire de la Pâtisserie Alexandres à Montauban pour travailler sur le thème de cette année : le rouge.
M. Allamigeon et son équipe ont apporté leur savoir-faire à l’élaboration de bouchées rouges imaginées autour des sentiments : le plaisir, la rage, la jalousie, la mélancolie, la timidité, la romance.

 

 

Logo-OEM-A4-(fond-transparent-300dpi)

C’est au cours de son Assemblée Générale du 6 Mars 2014 que l’Association des Artisans Retraités de Tarn-et-Garonne (FENARA 82) a lancé le projet de création d’une nouvelle association “L’outil en main” dans le département.

Cette initiative permet à des artisans retraités d’accueillir des jeunes de 9 à 14 ans quelques heures par semaine afin de leur faire découvrir les métiers de l’Artisanat.

 

La Ville Dieu Temple comptait 56 artisans début 2014 (120 actifs dont 55 salariés). Les entreprises y sont plutôt jeunes : 39% d’entre elles ont moins de 3 ans d’existence (24% au plan départemental). Le secteur du bâtiment arrive en tête avec 48 % des entreprises. Les métiers de services sont sur-représentés (38% contre 30% en T&G) et ceux de l’alimentaire sous-représentés (7% contre 11% en T&G). L’absence de bouchers pour une ville de plus de 3 000 habitants (dans le département, il y a en moyenne 1 boucher pour 2 164 habitants) offre une opportunité à un futur créateur d’entreprise.

Avec 1 entreprise pour 54 habitants (1 pour 44 dans le T&G), les métiers de l’artisanat  ont de belles perspectives de développement sur la commune. Dans le cadre de l’élaboration de son plan local d’urbanisme, une zone d’urbanisation sera aménagée pour accueillir des activités artisanales, commerciales et industrielles en bordure de la RD958 (axe très fréquenté avec un passage journalier de 8 à 9 000 véhicules par jour).

boucher

Télécharger (PDF, 237KB)

La photo de famille avec les deux membres du jury devant la boulangerie. La Dépêche du Midi – 27/02/2014

La nouvelle émission de M6 “La meilleure boulangerie de France” est actuellement en plein tournage des épreuves de sélection dans le Tarn-et-Garonne.
3 boulangers sont en lice pour accéder à ce titre : la boulangerie Cournille à Caussade, la boulangerie Donnadieu à Saint-Antonin Noble Val et la boulangerie Mauranes à Montauban.
Souhaitons leur bonne chance et profitons de l’occasion qui est donnée de mettre en valeur ce métier de tradition, exercé par des artisans passionnés.

 

 

 

Comme 83 % des communes du Tarn-et-Garonne, Meauzac (1 255 habitants) comptait en janvier 2014 moins de 30 artisans.

29 entreprises exactement sont installées sur la commune représentant un total de plus de 50 actifs. Mention spéciale pour l’apprentissage qui compte 4 apprentis, chiffre qui ramené au nombre d’entreprises est un des meilleurs du Département. Avec une densité artisanale d’une entreprise pour 43 habitants (contre 53 pour la communauté de communes Terrasses et Plaines des 2 Cantons), l’activité s’y développe rapidement.

7 nouvelles entreprises se sont immatriculées depuis 1 an (taux d’évolution : + 16% depuis 1 an). Pour accompagner ce développement, la  commune est en train de réviser son Plan Local d’Urbanisme et s’apprête à repositionner une zone d’activité artisanale de 3ha sur le secteur “Peyroutas”afin de consolider l’activité économique locale.

08010014_760x570

Télécharger (PDF, 210KB)