La Communauté de communes du Pays de Serres en Quercy a lancé une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH) depuis le 24 février 2017, cette opération couvre les 22 communes du territoire dont Lauzerte et durera 6 ans.

L’OPAH consiste à accorder des subventions, sous conditions, aux propriétaires occupants ou bailleurs pour la réalisation de travaux d’amélioration de l’habitat.

L’OPAH soutient l’activité des artisans et générera des travaux sur les thématiques suivantes :

  • les économies d’énergie et le confort des logements (en réalisant des travaux portant par exemple sur le chauffage, l’isolation, les menuiseries, …)
  • l’adaptation des logements selon les besoins des personnes âgées et/ou handicapées afin qu’elles puissent continuer à habiter dans leur logement (rampe d’accès, monte escalier, salle de bain adaptée, …)
  • la lutte contre les logements dégradés et très dégradés (les travaux peuvent concerner par exemple : la mise aux normes de l’installation électrique, gaz, toiture, chauffage, …)
  • la rénovation des façades sur des périmètres définis (volet patrimonial du programme)

En tant qu’artisan, il est possible que vous soyez contacté pour réaliser des travaux chez des personnes bénéficiant des aides de l’OPAH. Cette démarche est une véritable opportunité pour les entreprises du bâtiment.

Comment réaliser des travaux dans le cadre de l’OPAH :

  • être inscrit au répertoire des métiers,
  • être assuré pour les travaux à effectuer.

Les devis doivent être clairs et correspondre aux travaux du projet. Des éléments doivent nécessairement apparaitre sur les devis et factures :

  • les coordonnées du propriétaire, l’adresse précise du chantier
  • le type et le nom des matériaux utilisés
  • pour les travaux d’amélioration thermique, les exigences de l’ANAH s’alignent sur les exigences de Crédit d’impôt
  • le prix unitaire HT, la quantité, le montant HT
  • la fourniture et pose comprises sont différenciées et quantifiées
  • le total HT, les taux de TVA applicables, le total TTC
  • pour le paiement des subventions, des factures originales avec le TAMPON et la SIGNATURE de l’entreprise devront être fournies

Les étapes pour constituer un dossier

Urbanis accompagne les propriétaires dans la constitution de leur dossier de demande de subvention et d’aides complémentaires. Une visite à domicile chez les particuliers est systématique pour les conseiller sur les travaux à réaliser. Des permanences ont également lieux dans certaines mairies de l’intercommunalité

Les étapes / Avancement d’un dossier pour un propriétaire:

  1. Premier contact / entretien téléphonique ou permanence avec Urbanis
  2. Si projet éligible, visite du logement (faisabilité) par Urbanis : Montage du dossier : Analyse des devis obtenus par le propriétaire, et des pièces et autorisations administratives, des allers-retours peuvent être nécessaires avant que tous les documents soient conformes
  3. Dépôt du dossier à l’ANAH (CD82) par URBANIS quand le dossier est complet
  4. Passage du dossier en Commission Locale (CLAH) et validation du dossier et des subventions
  5. Les travaux peuvent démarrer
  6. Paiement des subventions : sur présentation des factures, acquittées, après travaux et possibilité d’acomptes en cours de chantier

Les délais de paiement d’une subvention au propriétaire peut aller jusqu’à 2 mois à partir de la présentation d’une facture.

Recommandation :

Il est important de NE PAS DÉMARRER les travaux tant que le dossier de demande de subvention n’est pas validé.

CONTACT  URBANIS :

 Julien COUDERC – 06 99 79 55 53 / 05 62 21 46 60

 

csm_Logo_Habiter_Mieux_bd9082458a

 

 

 

Engagée dans une politique d’accueil et d’attractivité depuis 2009, la Communauté de Communes Quercy Rouergue et des Gorges de l’Aveyron met tout en oeuvre pour assurer un développement durable et équilibré de son territoire. Le double enjeu de cette politique d’accueil est de favoriser le maintien des populations et activités en place tout en cherchant à en attirer de nouvelles sur le territoire. Plusieurs actions ont ainsi été menées (Plan Local d’Urbanisme Intercommunal, accompagnement à création d’entreprises, création de supports immobiliers et foncier pour accueillir des entreprises, mise en place d’un Fablab, etc).

Pleinement consciente de l’importance des commerces de proximité en zone rurale et des enjeux inhérents à cette question, la Communauté de Communes s’engage actuellement dans une politique volontariste en faveur du commerce. Suite à des échanges avec la Communauté de Communes Terres de confluences, qui a mis en place deux boutiques de ce type à Castelsarrasin et Moissac, une visite a été organisée sur place pour permettre aux élus de la CCQRGA de constater l’intérêt de cette démarche.

Afin d’alimenter les réflexions des élus autour de cette démarche « Ma boutique à l’essai », un recensement des locaux commerciaux vacants a tout d’abord été conduit par le service Développement économique de la CCQRGA. Plusieurs locaux ont ainsi été présélectionnés, pour finalement aboutir à la sélection de deux locaux, à St Antonin et à Laguépie. Un travail a ensuite été mené pour constituer un réseau de partenaires publics et privés, décidés à accompagner et soutenir les futures activités.

Les 2 boutiques à l’essai se trouvent :
- 4, Boulevard des Thermes à Saint Antonin Noble Val
- 3, Place Henri Granier à Laguépie
maboutiqueàlessaie

La Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tanr-et-Garonne, partenaire de l’opération, proposera un accompagnement (étude de marché, prévisionnel, choix du statut…) aux éventuels porteurs de projet relevant du secteur de l’artisanat.

M. François-Xavier BONVOISIN, Chargé de mission Politique d’Accueil et Développement économique à la CCQRGA.
Tél : 05 63 30 67 01

Avec 1 300 entreprises et 15% des actifs, le secteur de l’artisanat constitue la première économie résidentielle du PETR Midi-Quercy.

Le programme « Géométiers Midi-Quercy » porté par la CMA82 a pour objectif de favoriser le développement de l’artisanat par une animation territoriale novatrice. La création d’une plateforme numérique 2.0 et d’outils web média (captations vidéos dans les entreprises, projections multi-supports, dispositifs de réalité augmentée…) constituent les principales actions du projet.

L’enjeu du programme est de renforcer la coopération des partenaires institutionnels, d’optimiser le partage d’une information qualifiée de manière collaborative et de valoriser la filière des métiers auprès des publics par une politique de diffusion culturelle.

Plusieurs animations sont proposées :

  • interventions dans les écoles de Bioule et Mirabel
  • journée de l’apprentissage en Midi-Quercy à l’espace Bonnaïs de Caussade (19 avril 2017)
  • exposition « Le goût du Geste » à la médiathèque de Nègrepelisse (16 au 24 mai 2017)
  • exposition « La croisée des Gestes » à La Cheminée de Septfonds (24 juin 2017 à partir de 17h00)
  • créations de supports vidéos pour les offices de tourisme du PETR Midi-Quercy afin de valoriser les savoir-faire locaux auprès des touristes et des habitants du territoire

 

Couturiere_effets_01Répertoire Numérique du Geste Artisanal, CMA82

Ce programme bénéficie du soutien financier de l’Union Européenne. Il vise une valorisation mutualisée et numérique des filières artisanales du PETR Midi-Quercy.

Télécharger (PDF, 3.14MB)

 

logosfinanceurs

 

Malgré la proximité de bassins de services très attractifs de Montauban et Caussade, la commune de Réalville bénéficie d’une offre économique (commerces, services et artisanat) répondant aux besoins de sa population. La commune doit veiller à accompagner une économie présentielle pour rester un pôle de services et ne pas se transformer en une cité dortoir. Réalville profite d’une situation stratégique captant des activités économiques profitant des migrants journaliers sur les RD820 (passage de 10 651 voitures par jour) et l’A20.

Un artisanat qui maille le territoire communal

  •  une forte densité artisanale avec 1 entreprise pour 32 habitants (T&G : 1/41)
  • 61 entreprises artisanales (alimentation : 8% ; bâtiment : 41%, fabrication : 16%, services : 35%)
  • 168 actifs liés aux métiers de l’artisanat dont 100 salariés et 7 apprentis
  • 56% d’entreprises de plus de 5 ans d’activité (T&G : 53%)
  • une moyenne d’âge de 47 ans (T&G : 46 ans)
  • des savoir-faire spécifiques : graphisme, fabrication de jouets et objets divers en bois, fabrication de pâles d’éoliennes, ébénisterie

Une dynamique de création d’entreprises

  • une forte évolution de + 13 % du nombre d’entreprises depuis 1 an (T&G : +3%) et de +39 % depuis 5 ans (T&G : +24%)
  • un taux de pérennité à 3 ans de 75 % (T&G : 71%)
  • 32% de microentreprises (T&G : 29%) offrant néanmoins des possibilités de développement limitées

Des savoir-faire à transmettre, des emplois à pérenniser¹

  • une forte proportion de dirigeants de plus de 55 ans (32% contre 23% en T&G). Ces entreprises embauchent près de 50 salariés
  • 3 entreprises du secteur de la mécanique automobile
  • 6 entreprises du bâtiment
  • 6 entreprises du secteur de la fabrication
  • 3 entreprises des métiers de l’alimentaire

 

Géolocalisation des savoir faire

 

¹ La chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne propose un accompagnement spécifique en matière de transmission/reprise, de création et développement d’entreprises de moins de 3 ans ainsi qu’une assistance aux élus et techniciens des territoires pour le développement de la création et de la transmission-reprise dans le cadre du dispositif Entreprendre en Midi-Pyrénées (programme régional animé et coordonné par Madeeli avec le soutien de la Région Occitanie Pyrénées Méditerranée et de l’Union Européenne). Pour en savoir-plus, contactez la CMA82.

La commune d’Albefeuille-Lagarde (803 ha / 637habitants), est située au centre du département du Tarn-et-Garonne. Elle est incluse dans le bassin de vie de Montauban et fait partie de la communauté d’agglomération du Grand Montauban.
De par son positionnement proche de Montauban (10 km), Albefeuille-Lagarde profite du développement économique de la préfecture. La commune est bordée par le Tarn sur toute sa façade Est.

La commune dispose de 2 axes majeurs de communication sur son territoire et à proximité :

  • La RD72 traverse la commune en rive gauche du Tarn (axe de liaison directe du bourg à Montauban) qui comptabilise 2 107 véhicules par jour,
  • La RD72 bis, de moindre importance, traverse en diagonale le sud de la commune en reliant le sud à l’ouest du territoire communal (848 véhicules /jour).

Point clés du diagnostic socio-économique  :

  • Population vieillissante doublée d’une faible dynamique démographique (-0,2% d’habitants entre 1999 et 2009)
  • Commune essentiellement résidentielle et dortoir
  • Forte dépendance à Montauban
  • Présence du Tarn qui limite le développement des constructions y compris destinées à une activité économique (zone inondable)
  • Une forte présence de la filière agricole céréalière et fruitière (27 exploitations en 2010)

Zoom Artisanat¹ :

  • 30 actifs : 18 artisans / 9 salariés / 3 apprentis
  • Surreprésentation du secteur du bâtiment avec 67 % des entreprises (12 entreprises)
  • Forte densité artisanale (1 entreprise pour 35 habitants), notamment grâce au secteur du bâtiment
  • Artisanat plutôt jeune : âge moyen 43 ans (46 T&G), seulement 11% de dirigeants de plus de 55 ans,
  • 56 % d’entreprises en activité depuis plus de 5 ans
  • Faible croissance d’entreprises : + 13 % d’entreprises depuis 5 ans (+24% T&G et GM)
  • Près de 2 fois plus de microentreprises (50%) que sur le Département. Ceci constitue un frein à la création de richesse et aux retombées économiques territoriales.
Données Répertoire des Métiers, CMA82, Décembre 2016.

 

Localisation des artisans d’Albefeuille-Lagarde

Enjeux et Perspectives :

La commune est en train de réaliser actuellement son Plan Local d’Urbanisme. Les orientations économiques du Projet d’Aménagement et de Développement Durable prévoient :

  • le maintien d’une offre de services et d’activités en adéquation avec les besoins de la population actuelle et future
  • la conservation et le développement du potentiel économique local

La présence d’entreprises du bâtiment supposerait néanmoins que soit prise en compte leurs besoins spécifiques notamment pour le stockage voire la fabrication des matériaux de construction. Les possibilités de construire des bâtiments de stockage ou de changer la destination de certains bâtiments agricoles inutilisés pour recevoir des activités artisanales devraient être intégrées dans les phases ultérieures d’écriture de la réglementation d’urbanisme.

¹La chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne propose un accompagnement spécifique en matière de transmission/reprise, de création et développement d’entreprises de moins de 3 ans ainsi qu’une assistance aux élus et techniciens des territoires pour le développement de la création et de la transmission-reprise dans le cadre du dispositif Entreprendre en Midi-Pyrénées (programme régional animé et coordonné par Madeeli avec le soutien de la Région Occitanie Pyrénées Méditerranée et de l’Union Européenne). Pour en savoir-plus, contactez la CMA82.

Montpezat-de-Quercy (1 517 habitants) compte 33 artisans pour 85 actifs dans les secteurs suivants :

 

La présence de savoir-faire singuliers sur la commune s’exprime dans différents domaines d’activités : fumerie de saumon, parqueterie, fabrication de savons, détergents et produits d’entretien. Le secteur de l’alimentaire offre, lui, une sur-représentation de ses entreprises (24%) par rapport à la moyenne départementale (12%) en raison de son attractivité touristique. Le village est classé site protégé, notamment grâce à sa collégiale du XIVe siècle qui abrite des tapisseries flamandes du XVIe relatant la vie de Saint Martin.

En 2014/2015, l’association des artisans et commerçants faisait part de son inquiétude d’une disparition progressive de certaines activités de l’économie locale. Un groupe de travail associant  la municipalité, l’association des artisans/commerçants, la Chambre de Métiers et la CCI a permis d’engager des actions pour accompagner une nouvelle dynamique et assurer le renouvellement des savoir-faire. Dans ce cadre, le maintien et la réintroduction de services à la population a été rendu possible par la mobilisation de dispositifs techniques et financiers (NACRE, Entreprendre en Midi-Pyrénées¹,…) facilitant la transmission/reprise.

Exemples d’activités reprises depuis 3 ans sur la commune : quincaillerie, café-restaurant le Camillou, fumerie de saumon  table des Cardinal, hôtel du Gabachou, garage automobile Peugeot, boulangerie… Nous pouvons également citer la réinstallation récente d’un boucher rue de la république (septembre 2016) après plusieurs années. Ces projets devraient contribuer à freiner l’évasion commerciale vers le pôle de Caussade.

Ces nouveaux repreneurs d’entreprises contribuent à l’animation du village en offrant un service de proximité aux habitants, vecteur de lien social. Une enquête devrait être conduite en 2017 afin d’identifier les actions collectives prioritaires à engager pour conforter l’implantation locale de ces nouveaux arrivants. Enfin, il faut noter l’absence d’une activité presse et d’un fleuriste qui pourraient compléter l’offre du village.

Mapping de l’artisanat de Montpezat-de-Quercy

 

¹La chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne propose un accompagnement spécifique en matière de transmission/reprise, de création et développement d’entreprises de moins de 3 ans ainsi qu’une assistance aux élus et techniciens des territoires pour le développement de la création et de la transmission-reprise dans le cadre du dispositif Entreprendre en Midi-Pyrénées (programme régional animé et coordonné par Madeeli avec le soutien de la Région Occitanie Pyrénées Méditerranée et de l’Union Européenne). Pour en savoir-plus, contactez la CMA82.