Avec 1 300 entreprises et 15% des actifs, le secteur de l’artisanat constitue la première économie résidentielle du PETR Midi-Quercy.

Le programme « Géométiers Midi-Quercy » porté par la CMA82 a pour objectif de favoriser le développement de l’artisanat par une animation territoriale novatrice. La création d’une plateforme numérique 2.0 et d’outils web média (captations vidéos dans les entreprises, projections multi-supports, dispositifs de réalité augmentée…) constituent les principales actions du projet.

L’enjeu du programme est de renforcer la coopération des partenaires institutionnels, d’optimiser le partage d’une information qualifiée de manière collaborative et de valoriser la filière des métiers auprès des publics par une politique de diffusion culturelle.

Plusieurs animations sont proposées :

  • interventions dans les écoles de Bioule et Mirabel
  • journée de l’apprentissage en Midi-Quercy à l’espace Bonnaïs de Caussade (19 avril 2017)
  • exposition « Le goût du Geste » à la médiathèque de Nègrepelisse (16 au 24 mai 2017)
  • exposition « La croisée des Gestes » à La Cheminée de Septfonds (24 juin 2017 à partir de 17h00)
  • créations de supports vidéos pour les offices de tourisme du PETR Midi-Quercy afin de valoriser les savoir-faire locaux auprès des touristes et des habitants du territoire

 

Couturiere_effets_01Répertoire Numérique du Geste Artisanal, CMA82

Ce programme bénéficie du soutien financier de l’Union Européenne. Il vise une valorisation mutualisée et numérique des filières artisanales du PETR Midi-Quercy.

Télécharger (PDF, 3.14MB)

 

logosfinanceurs

 

Malgré la proximité de bassins de services très attractifs de Montauban et Caussade, la commune de Réalville bénéficie d’une offre économique (commerces, services et artisanat) répondant aux besoins de sa population. La commune doit veiller à accompagner une économie présentielle pour rester un pôle de services et ne pas se transformer en une cité dortoir. Réalville profite d’une situation stratégique captant des activités économiques profitant des migrants journaliers sur les RD820 (passage de 10 651 voitures par jour) et l’A20.

Un artisanat qui maille le territoire communal

  •  une forte densité artisanale avec 1 entreprise pour 32 habitants (T&G : 1/41)
  • 61 entreprises artisanales (alimentation : 8% ; bâtiment : 41%, fabrication : 16%, services : 35%)
  • 168 actifs liés aux métiers de l’artisanat dont 100 salariés et 7 apprentis
  • 56% d’entreprises de plus de 5 ans d’activité (T&G : 53%)
  • une moyenne d’âge de 47 ans (T&G : 46 ans)
  • des savoir-faire spécifiques : graphisme, fabrication de jouets et objets divers en bois, fabrication de pâles d’éoliennes, ébénisterie

Une dynamique de création d’entreprises

  • une forte évolution de + 13 % du nombre d’entreprises depuis 1 an (T&G : +3%) et de +39 % depuis 5 ans (T&G : +24%)
  • un taux de pérennité à 3 ans de 75 % (T&G : 71%)
  • 32% de microentreprises (T&G : 29%) offrant néanmoins des possibilités de développement limitées

Des savoir-faire à transmettre, des emplois à pérenniser¹

  • une forte proportion de dirigeants de plus de 55 ans (32% contre 23% en T&G). Ces entreprises embauchent près de 50 salariés
  • 3 entreprises du secteur de la mécanique automobile
  • 6 entreprises du bâtiment
  • 6 entreprises du secteur de la fabrication
  • 3 entreprises des métiers de l’alimentaire

 

Géolocalisation des savoir faire

 

¹ La chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne propose un accompagnement spécifique en matière de transmission/reprise, de création et développement d’entreprises de moins de 3 ans ainsi qu’une assistance aux élus et techniciens des territoires pour le développement de la création et de la transmission-reprise dans le cadre du dispositif Entreprendre en Midi-Pyrénées (programme régional animé et coordonné par Madeeli avec le soutien de la Région Occitanie Pyrénées Méditerranée et de l’Union Européenne). Pour en savoir-plus, contactez la CMA82.

La commune d’Albefeuille-Lagarde (803 ha / 637habitants), est située au centre du département du Tarn-et-Garonne. Elle est incluse dans le bassin de vie de Montauban et fait partie de la communauté d’agglomération du Grand Montauban.
De par son positionnement proche de Montauban (10 km), Albefeuille-Lagarde profite du développement économique de la préfecture. La commune est bordée par le Tarn sur toute sa façade Est.

La commune dispose de 2 axes majeurs de communication sur son territoire et à proximité :

  • La RD72 traverse la commune en rive gauche du Tarn (axe de liaison directe du bourg à Montauban) qui comptabilise 2 107 véhicules par jour,
  • La RD72 bis, de moindre importance, traverse en diagonale le sud de la commune en reliant le sud à l’ouest du territoire communal (848 véhicules /jour).

Point clés du diagnostic socio-économique  :

  • Population vieillissante doublée d’une faible dynamique démographique (-0,2% d’habitants entre 1999 et 2009)
  • Commune essentiellement résidentielle et dortoir
  • Forte dépendance à Montauban
  • Présence du Tarn qui limite le développement des constructions y compris destinées à une activité économique (zone inondable)
  • Une forte présence de la filière agricole céréalière et fruitière (27 exploitations en 2010)

Zoom Artisanat¹ :

  • 30 actifs : 18 artisans / 9 salariés / 3 apprentis
  • Surreprésentation du secteur du bâtiment avec 67 % des entreprises (12 entreprises)
  • Forte densité artisanale (1 entreprise pour 35 habitants), notamment grâce au secteur du bâtiment
  • Artisanat plutôt jeune : âge moyen 43 ans (46 T&G), seulement 11% de dirigeants de plus de 55 ans,
  • 56 % d’entreprises en activité depuis plus de 5 ans
  • Faible croissance d’entreprises : + 13 % d’entreprises depuis 5 ans (+24% T&G et GM)
  • Près de 2 fois plus de microentreprises (50%) que sur le Département. Ceci constitue un frein à la création de richesse et aux retombées économiques territoriales.
Données Répertoire des Métiers, CMA82, Décembre 2016.

 

Localisation des artisans d’Albefeuille-Lagarde

Enjeux et Perspectives :

La commune est en train de réaliser actuellement son Plan Local d’Urbanisme. Les orientations économiques du Projet d’Aménagement et de Développement Durable prévoient :

  • le maintien d’une offre de services et d’activités en adéquation avec les besoins de la population actuelle et future
  • la conservation et le développement du potentiel économique local

La présence d’entreprises du bâtiment supposerait néanmoins que soit prise en compte leurs besoins spécifiques notamment pour le stockage voire la fabrication des matériaux de construction. Les possibilités de construire des bâtiments de stockage ou de changer la destination de certains bâtiments agricoles inutilisés pour recevoir des activités artisanales devraient être intégrées dans les phases ultérieures d’écriture de la réglementation d’urbanisme.

¹La chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne propose un accompagnement spécifique en matière de transmission/reprise, de création et développement d’entreprises de moins de 3 ans ainsi qu’une assistance aux élus et techniciens des territoires pour le développement de la création et de la transmission-reprise dans le cadre du dispositif Entreprendre en Midi-Pyrénées (programme régional animé et coordonné par Madeeli avec le soutien de la Région Occitanie Pyrénées Méditerranée et de l’Union Européenne). Pour en savoir-plus, contactez la CMA82.

Montpezat-de-Quercy (1 517 habitants) compte 33 artisans pour 85 actifs dans les secteurs suivants :

 

La présence de savoir-faire singuliers sur la commune s’exprime dans différents domaines d’activités : fumerie de saumon, parqueterie, fabrication de savons, détergents et produits d’entretien. Le secteur de l’alimentaire offre, lui, une sur-représentation de ses entreprises (24%) par rapport à la moyenne départementale (12%) en raison de son attractivité touristique. Le village est classé site protégé, notamment grâce à sa collégiale du XIVe siècle qui abrite des tapisseries flamandes du XVIe relatant la vie de Saint Martin.

En 2014/2015, l’association des artisans et commerçants faisait part de son inquiétude d’une disparition progressive de certaines activités de l’économie locale. Un groupe de travail associant  la municipalité, l’association des artisans/commerçants, la Chambre de Métiers et la CCI a permis d’engager des actions pour accompagner une nouvelle dynamique et assurer le renouvellement des savoir-faire. Dans ce cadre, le maintien et la réintroduction de services à la population a été rendu possible par la mobilisation de dispositifs techniques et financiers (NACRE, Entreprendre en Midi-Pyrénées¹,…) facilitant la transmission/reprise.

Exemples d’activités reprises depuis 3 ans sur la commune : quincaillerie, café-restaurant le Camillou, fumerie de saumon  table des Cardinal, hôtel du Gabachou, garage automobile Peugeot, boulangerie… Nous pouvons également citer la réinstallation récente d’un boucher rue de la république (septembre 2016) après plusieurs années. Ces projets devraient contribuer à freiner l’évasion commerciale vers le pôle de Caussade.

Ces nouveaux repreneurs d’entreprises contribuent à l’animation du village en offrant un service de proximité aux habitants, vecteur de lien social. Une enquête devrait être conduite en 2017 afin d’identifier les actions collectives prioritaires à engager pour conforter l’implantation locale de ces nouveaux arrivants. Enfin, il faut noter l’absence d’une activité presse et d’un fleuriste qui pourraient compléter l’offre du village.

Mapping de l’artisanat de Montpezat-de-Quercy

 

¹La chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne propose un accompagnement spécifique en matière de transmission/reprise, de création et développement d’entreprises de moins de 3 ans ainsi qu’une assistance aux élus et techniciens des territoires pour le développement de la création et de la transmission-reprise dans le cadre du dispositif Entreprendre en Midi-Pyrénées (programme régional animé et coordonné par Madeeli avec le soutien de la Région Occitanie Pyrénées Méditerranée et de l’Union Européenne). Pour en savoir-plus, contactez la CMA82.

 

 

La Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn et Garonne et la Maison de l’Emploi de Midi-Quercy organisent le mardi 29 novembre 2016 une matinée d’information sur la création d’entreprise dans les métiers de l’artisanat (de 9h à 12h, Maison  de l’Intercommunalité, 370, avenue du 8 mai 1945, 82800 Nègrepelisse).

rnga-1Répertoire Numérique du Geste Artisanal, CMA82

 

La chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne propose un accompagnement spécifique en matière de transmission/reprise, de création et développement d’entreprises de moins de 3 ans ainsi qu’une assistance aux élus et techniciens des territoires pour le développement de la création et de la transmission-reprise dans le cadre du dispositif Entreprendre en Midi-Pyrénées (programme régional animé et coordonné par Madeeli avec le soutien de la Région Midi-Pyrénées et de l’Union Européenne). Pour en savoir-plus, contactez la CMA82. (edit)

Une forte présence de l’agriculture et de la filière artisanale

La commune est située entre Montauban et Moissac, sur le coteau marquant la limite entre la grande plaine alluviale de la Garonne et les collines argilo-calcaires du bas Quercy. Lafrançaise se localise au niveau de la confluence entre le Tarn et l’Aveyron qui s’y jette. Sa position géographique la prédispose à une activité agricole qui occupe la première position de son économie locale avec 73 exploitations (2016). Le secteur de l’artisanat y tient aussi toute sa place avec 71 artisans (octobre 2016, Répertoire des Métiers82) pour près de 3 000 habitants. La part d’entreprise qui emploie des salariés est plus forte à Lafrançaise (42% que sur le reste du Département (33%). Lafrançaise comptent près de 200 actifs liés au secteur des métiers.

 

Une sur-représentation du secteur de la fabrication

L’étude de la densité métiers (rapport entre le nombre d’habitants et le nombre d’entreprises artisanales) montre que la commune dispose d’une forte densité artisanale dans le secteur de la fabrication qui permet d’en faire une spécialité territoriale. Le savoir-faire de ces entreprises s’exprime dans différents domaines : l’automatisme, la mécatronique, la fabrication de radiateurs, chaudières, de machines pour l’industrie agroalimentaire, la mécanique industrielle, l’acoustique, le sciage du bois ou encore la fabrication de bière… Ces différentes activités témoignent de la diversité de savoir-faire proposés par les 13 entreprises artisanales de Lafrançaise du secteur de la fabrication.

 

Des entreprises bien implantées dans l’économie locale

Plusieurs indicateurs économiques tendent à démontrer que les entreprises artisanales sont solidement ancrées dans le territoire :

  • une moyenne d’âge du dirigeant de 48 ans (46 ans T&G)
  • 70 % d’entreprises en activité depuis plus de 5 ans (53 % T&G)
  • 86 % de pérennité d’entreprises installées depuis 3 ans (64% T&G)
  • 25 % de dirigeants de plus de 55 ans (23 % T&G)

Il faut noter une progression moindre du parc d’entreprises à Lafrançaise (+1% depuis 1 an et + 4% depuis 5 ans) que sur le reste du Département (+5% depuis 1 an et + 24% depuis 5 ans). La question du renouvellement des générations d’entrepreneurs devrait également se poser dans les années à venir. Néanmoins, l’augmentation du nombre d’habitants pour les prochaines années (3 400 en 2025)¹ est de nature à conforter  l’économie locale, les ses services de proximité voire l’implantation de nouvelles entreprises artisanales.

Focus des nouveaux chefs d’entreprise (< à 3 ans)²

  • 18 entreprises immatriculées dont près de 40 % dans le secteur du bâtiment
  • 27% de femmes créatrices
  • 67% de microentreprises
  • Top 3 des métiers ayant enregistrés le plus grand nombre d’immatriculations : 3 entreprises de restauration rapide, 2 électriciens, 2 coiffeurs

Mapping des nouveaux chefs d’entreprises (< 3ans)

Une démarche d’urbanisme pour conforter l’activité économique locale

La révision générale du Plan Local d’Urbanisme retient l’économie comme secteur à privilégier :

  • l’extension de la zone d’activités du Rival
  • la protection de linéaires commerciaux dans le bourg
  • la requalification des espaces publics
  • la promotion d’un tourisme vert et familial

 

¹ Révision du PLU de Lafrançaise, Projet d’aménagement et de développement durable, Septembre 2016, G2C Territoires.

² La chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne propose un accompagnement spécifique en matière de transmission/reprise, de création et développement d’entreprises de moins de 3 ans ainsi qu’une assistance aux élus et techniciens des territoires pour le développement de la création et de la transmission-reprise dans le cadre du dispositif Entreprendre en Midi-Pyrénées (programme régional animé et coordonné par Madeeli avec le soutien de la Région Occitanie Pyrénées Méditerranée et de l’Union Européenne). Pour en savoir-plus, contactez la CMA82.

 

 

Vous êtes dirigeant d’une TPE implantée sur le territoire de la Communauté de Communes du Terroir de Grisolles et Villebrumier (CCTGV) et ayant plus de trois ans d’existence. Malgré le bon développement de votre entreprise, celle-ci connaît des difficultés en termes de gestion et/ou sur le plan administratif.

L’Adefpat vous proposent, en partenariat avec la CCTGV, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat et la CCI un accompagnement dans la mise en place d’une organisation visant à professionnaliser les fonctions administratives et commerciales de votre entreprise. Amorcé dans le cadre d’ateliers collectifs, cet accompagnement pourra être décliné individuellement et vous apporter des réponses spécifiquement adaptées à vos besoins: outils, formation-développement, appui conseil…

Contact :

Soazik LABORDE (Chargée de mission Economie) – cctgv-soazik.laborde@info82.com / 05 63 30 03 31

 

logoadefpat